Inspiration ⇨

02.12.2021
4/2021
  • Inspiration

L’accélération de la numérisation pousse les entreprises d’avant-garde à sortir de leurs murs et à faire appel aux connaissances d’expertes et experts externes, en particulier de la jeune génération, pour leurs processus d’innovation. Ces entreprises misent sur les changements de perspective, les impulsions nouvelles, les idées audacieuses, l’enrichissement et la réorientation.

Trouver des idées grâce aux ateliers «Disrupt me» et aux labs d’innovation

     

     

La collaboration ponctuelle avec de jeunes spécialistes externes convient parfaitement pour presque tous les types de projets pionniers. Ceux-ci peuvent être répartis entre les catégories suivantes:

Les mesures de changement visent à modifier, améliorer et perfectionner ce qui existe. On peut les comparer au caméléon, qui change de couleur en fonction de son environnement pour mieux s’adapter et ainsi survivre.

La transformation est un processus de conversion visant à faire émerger quelque chose de nouveau. On peut la comparer au papillon, qui de chenille, devient une créature magnifique en passant par la chrysalidation.

On parle de disruption lorsqu’une nouveauté émergente vient remplacer et évincer (presque intégralement) un modèle d’affaires existant, une technologie connue, une prestation habituelle ou une catégorie traditionnelle. 

Dans le cadre des processus de transformation et de disruption, les ateliers «Disrupt me» et/ou les labs d’innovation peuvent être d’une aide précieuse.

     

L’atelier «Disrupt me»

Il s’agit d’un excellent outil pour développer de nouveaux produits, services ou modèles d’affaires innovants. Concrètement, vous invitez un grand nombre de jeunes gens du monde des start-up, issus de secteurs différents à participer à l’atelier. Ils ont alors pour tâche de rechercher des moyens de vous détruire de façon disruptive. Pour cela, vous commencez par leur présenter votre modèle d’affaires actuel.

Ensuite, en petits groupes hétérogènes, les participantes et participants procèdent à un brainstorming afin de formuler des angles d’attaque. Les idées les plus intéressantes sont sélectionnées pour la suite de l’atelier. Puis, les différents groupes s’affrontent dans le cadre de présentations, appelées «pitches». Dans l’idéal, les approches qui seront mises en œuvre sont désignées le soir-même pour éviter tout enlisement.

     

Le lab d’innovation 

Il est également possible de développer des projets innovants en collaboration avec un lab d’innovation externe. La première étape consiste à présenter le projet sur lequel on souhaite travailler. Ensuite, un groupe composé de fondateurs, d’artistes, de créatifs, de coaches, d’étudiants et d’experts de différentes disciplines est formé.

En temps normal, les membres du groupe ne seraient jamais réunis dans une telle constellation. Mais c’est précisément ce qui caractérise la mixité idéale. En effet, la diversité au sein du groupe accroît le nombre de solutions innovantes et multidimensionnelles possibles et effectivement générées. Le groupe, dont la composition dépend de la situation, travaille sur le projet au cours d’un atelier d’une journée et présente ensuite ses recommandations à la cliente ou au client.

     

Anne M. Schüller est experte en management, conférencière, auteure de bestsellers plusieurs fois récompensée et coach d’affaires. Son dernier livre «Die Orbit-Organisation – In 9 Schritten zum Unternehmensmodell für die digitale Zukunft» (L’organisation-orbite – le modèle d’entreprise pour l’avenir numérique en neuf étapes) est paru en 2019 aux éditions GABAL-Verlag. ISBN: 978-3-86936-899-3