Dédramatiser l’échec et le transformer en succès

04.06.2021
2/2021
  • Le mot de la fin

Elle n’a pas peur de sortir de sa zone de confort pour apprendre de nouvelles choses et elle considère l’échec comme une occasion d’apprendre et de s’améliorer avec les autres. Victoria Trigo Da Silva, vice-presidente du comité ASC Fribourg, aime élargir ses horizons.

Qu’est-ce qui vous rend spéciale ?

Grâce à mon parcours professionnel, je me suis confrontée très jeune à différentes cultures et langues. De Zürich à New York en passant par Pékin et Londres, ces expériences humaines m’ont donné la capacité de m’adapter rapidement à des environnements variés et m’ont permis d’élargir mes horizons.

Qu’aimez-vous partager avec les autres ?

J’ai à cœur de partager mes expériences et surtout quand ces dernières sont négatives. Cela permet de dédramatiser l’échec et surtout de le transformer en succès.

D’où venez-vous ?

Du Pays des Trois-Lacs, où les cultures maraîchères et viticoles se mélangent aux villages pittoresques et au bleu des lacs. Issus d’une famille moitié suisse romande et moitié suisse alémanique, mon frère et moi avons grandi dans l’office de poste du village que nos parents géraient.

Dans quelle mesure cela a-t-il influencé?  

Rapidement, j’ai appris à être indépendante. Ma famille a toujours été là pour me soutenir et m’a inculqué des valeurs importantes comme l’équité, le respect et la bienveillance.

Qu’est-ce qui vous motive dans la vie ?

J’aime sortir de ma zone de confort, explorer de nouvelles contrées et rencontrer des personnes ayant des idées différentes. Apprendre encore et toujours me motive également énormément.  

En quelle occasion avez-vous le plus appris des autres ?

L’année dernière, j’ai participé au lancement du Défi 100 jours de l’Effet A. Ce programme de développement professionnel m’a permis d’apprendre à gérer le risque de façon stratégique et a renforcé la confiance en moi.

Comment pouvez-vous mieux aider les autres ?

En étant à leur écoute et en respectant leurs valeurs et leurs aspirations. De caractère dynamique, j’offre volontiers aux autres mon soutien, les aide à trouver des solutions et les motive à atteindre leurs objectifs.

Quel est votre plus grand espoir pour l’avenir ?

J’ai espoir que mon fils vivra dans un monde où les femmes auront des droits égaux à ceux des hommes et où des mesures significatives contre le changement climatique seront prises et appliquées.