Une entreprise ancestrale et disruptive

23. Novembre 2020
4/2020

C’est justement l’une des plus anciennes entreprises de Suisse qui a été distinguée pour son esprit disruptif. De fait, au cours de ses 650 années d’existence, la fonderie de cloches H. Rüetschi AG a toujours dû se réinventer.

La Réforme a probablement été la période la plus difficile pour cette entreprise qui a été l’une des premières inscrites au Registre du commerce suisse, car sonner les cloches a été interdit pendant des décennies. Mais la fonderie avait une seconde activité : les canons.
Alors que la fonte des cloches se remet doucement, celle des canons disparaît en 1873 à l’arrivée des pièces d’artillerie en acier Krupp. Toutefois, l’entreprise propose dès 1926 la fonderie d’art, ce qui lui ouvre de nouveaux marchés. Si elle a été jadis une fonderie parmi 15 autres, l’entreprise est désormais un centre de compétence en restauration de cloches et technique des clochers. H. Rüetschi AG emploie environ 25 personnes dans douze métiers différents.
C’est dans la catégorie «Innovation/Disruption/Capacité de renouvellement» que l’entreprise a été distinguée par le Phoenix-Award de l’initiative «nachfolgebus.ch». Elle est ainsi mise à l’honneur pour sa pérennité séculaire due à un effort constant de réinvention, contredisant ainsi l’idée reçue d’une primauté des start-up face aux entreprises établies en matière de disruption.