«  L’autoréflexion est fondamentale  »

15. Septembre 2020

Marcel Allemann est optimiste, philanthrope et convaincu que nous devrions tous rendre quelque chose à la société. Ce qu’il fait en tant que président de commune à Matzendorf. Il a fait certifier ses compétences de conduite en tant que membre d’un exécutif communal par l’ASC.

Marcel Alleman, qui êtes-vous?
J’aime les gens, je veux atteindre quelque chose avec eux. Chez moi, le verre n’est pas qu’à moitié plein, il est toujours plein ─ même s’il ne contient pas grand-chose. Cette attitude positive facilite la vie.
Qu’est-ce qui vous a incité à vous inscrire au processus de certification des conseillers municipaux?
Aujourd’hui, les conseillers municipaux sont peu estimés. Pourtant, ce mandat permet d’apporter sa contribution à la société. De plus, on apprend beaucoup. Je me suis dit qu’il fallait que quelqu’un y aille et se fasse certifier. J’espère que ce certificat aura aussi une valeur pour la vie professionnelle.
Pour l’autoévaluation, vous avez constitué un gros dossier avec les preuves de vos compétences...
Au départ, je pensais que la procédure serait très simple. Quand j’ai réfléchi aux compétences requises, je me suis soudain livré à un questionnement critique. Ce processus de réflexion a été pour moi une expérience fondamentale.
Vous êtes directeur des ventes chez Bell Group, avez des hobbys et une famille. En fait, vous n’aviez jamais voulu vous engager au conseil municipal?
Mon père a été président de commune pendant plus de douze ans, et a investi beaucoup de son temps pour cette fonction. Mais, le jour où la commune de Matzendorf a eu des difficultés à trouver quelqu’un pour ce mandat, je me suis rendu compte que, finalement, une question m’intéressait: comment dirige-t-on une commune?
Selon l’ASC, un aspect de la conduite durable réside dans le fait que les dirigeants sont aussi responsables de l’écosystème dans lequel ils travaillent et dont ils profitent.
Il y a des gens épatants qui s’engagent à fond dans une association – au départ, beaucoup acceptent ces mandats plutôt par opportunité. Mais ils découvrent alors que faire avancer les choses fait du bien. Dans notre commune, nous travaillons en étant conscients que ce que nous avons n’est qu’emprunté et devra être légué à nos descendants.
Comment le directeur des ventes que vous êtes a-t-il profité de ce travail de conduite au sein du conseil municipal?
Il y a de nombreux parallèles – on sert simplement les contribuables au lieu des clients. Si on explique bien les situations difficiles, les gens suivent. Mais dans la commune, tout va un peu plus lentement. J’ai appris que rester calme au cours d’un processus et prendre ainsi la bonne décision en vaut la peine.
Votre processus de certification a été validé. Quelle est votre conclusion?
A 51 ans, j’ai dû passer un examen pour la première fois depuis longtemps, m’y préparer et être interrogé. Cela fait du bien.
Vous êtes membre de l’ASC depuis novembre 2013. Quel est votre bilan?
Je trouve important qu’avec la certification des officiers de l’armée suisse, l’ASC s’engage pour le transfert des compétences de conduite militaires dans le monde professionnel. Grâce à l’ASC, j’ai beaucoup lu sur la conduite, le magazine «Leader» propose des articles passionnants et l’échange avec des pairs fonctionne bien.
Qu’attendez-vous de l’ASC?
Je souhaiterais la création d’un groupe spécifique pour les managers de plus de 50 ans: à cet âge, on est confronté à des problématiques très différentes de celles auxquelles ont à faire face les jeunes managers.

Marcel Allemann | Directeur des ventes Bell Food Group

Au-delà de son mandat de président de la commune de Matzendorf, ce diplômé en économie (MBA) de la Haute école de Lucerne assume de nombreuses missions et fonctions extraprofessionnelles dans des conseils d’administration, associations et groupes d’intérêt. Il est président d’honneur et membre du directoire de la Société suisse des officiers de Balsthal Thal/Gäu.
L’activité de conduite (ou leadership) dans les fonctions politiques au sein des conseils communaux et municipaux n’est pas reconnue. Pourtant, les conseillers communaux assument des responsabilités et acquièrent une expérience ainsi que des compétences importantes en matière de conduite dans l’exercice de leur fonction. L’ASC valide cette expérience concrète de conduite par une procédure d’évaluation et octroie un certificat attestant les compétences évaluées. Pour de plus amples informations sur la certification: www.cadres.ch/offres/validation-competences/